Scène pédagogique

SOUCI ET QUALITÉ PÉDAGOGIQUES
Mordida de tango porte une grande attention et une rigueur certaine à l’enseignement dispensé, afin de nourrir une cohérence pédagogique de qualité, en matière d’acquisition des bases et des structures et de progression dans la danse. Mordida exige par ailleurs de ses enseignants une formation personnelle permanente leur permettant de respecter au mieux le corps de chaque participant dans l’accompagnement de l’apprentissage de la danse.

S’il s’agit pour chacun de construire son tango, la finalité est de permettre aussi à chaque élève de pouvoir danser avec n’importe quel danseur, goûter à l’improvisation et aux joies du bal tango.

Charlotte Hess est chargée de la programmation pédagogique et de la coordination des professeurs invités en résidences durant la saison. Offrir une palette diversifiée de professeurs de renom partageant son projet pédagogique est aussi le moyen pour Mordida d’une programmation en évolution à partir de la découverte de différentes approches et méthodes.

Les cours / workshops / stages

CWS

Mordida propose 4 cours réguliers dans le 18e arrondissement de Paris et intervient aussi à l’université de Paris VI où elle dispense un atelier régulier afin de produire un pont avec la communauté universitaire.

Durant la saison, elle offre des stages ponctuels afin de travailler des thématiques spécifiques.

Les workshops mis en place durant la saison 2015-16 ont permis de proposer un travail différent de celui des cours et des stages. Il s’agit d’expérimenter en pratique les enjeux de la sensation en danse, par un travail d’exploration sensorielle. Vu l’intérêt porté par nos adhérents sur ce type d’approche de la corporéité dans l’apprentissage même du tango, le dispositif sera reconduit.

A côté du travail en groupe (cours collectifs), Mordida propose aux personnes intéressées des séances individuelles ayant pour objectif un travail plus personnalisé pour progresser rapidement et/ou une exploration clinique de son rapport au corps dans le contexte de la danse à deux.

Formation d’enseignants

formation

Mordida est la première association sur Paris qui a formé des danseurs à l’enseignement. Depuis 2004, les danseurs formés à la philosophie et à la pédagogie de Mordida ont aussi enseigné en son sein, comme par exemple : Loic Poirieux, Emmanuel Dubreuil, Véronique Dupont, Jorge Espinal, Pascal L. , Maria Eleonora Sanna …

Les accompagnateurs “passeurs”
Cette véritable culture de la transmission et de partage d’un savoir-faire au sein de l’association contribue aussi, à ce que des danseurs amateurs expérimentés et formés à la pédagogie et la philosophie de Mordida, accueillent et accompagnent les nouveaux venus dans leur processus de formation, se faisant ainsi des accompagnateurs “passeurs” au sein de l’équipe de Mordida. Certains ont même été des assistants de danseurs professionnels dans les cours proposés par Mordida.

Recherche “Passeurs de danse”

passeursMordida de tango est soucieuse des enjeux liés à la transmission en danse. Grâce à son expérience et se situant au delà des différentes modes passagères, Mordida a toujours eu à cœur de penser et travailler cette question. D’où les échanges suivis quant aux pratiques mises en œuvre avec d’autres danseurs professionnels, à Paris ou à Buenos Aires, qui se distinguent par leur qualité en matière d’enseignement et leur souci pédagogique.

Mordida invite certains d’entre eux à enseigner en son sein afin de partager leur approche du tango avec les adhérents. Elle invite aussi certains de ces “passeurs de danse” professionnels à transmettre leurs savoirs sur la danse sous forme de témoignages dans sa revue (La Morsure déchaînée), de conférences, de présentations d’ouvrages…

Aujourd’hui, elle souhaite continuer cette aventure réflexive sur la transmission du tango argentin, en menant des entretiens approfondis avec ces “passeurs de danse” dans le but de partager et de diffuser ces savoirs informels.

Partager la danse

partager

Au-delà d’un apprentissage technique et d’une réelle attention portée à la rigueur de l’enseignement, Mordida s’inscrit dans l’invention d’un être ensemble, autour d’une culture commune. La transmission passe donc aussi par cette dimension groupale et sociale du tango qui se danse en bal.

Dans cette perspective, Mordida anime “une pratique” (bal) hebdomadaire de tango au centre Barbara. C’est un espace entre le cours et le bal permettant aux participants d’expérimenter leurs nouvelles acquisitions dans la danse avec le plus grand nombre, niveaux confondus, dans une ambiance accueillante et chaleureuse. Cette pratique qui se veut intergénérationnelle et multiculturelle est animée par des danseurs amateurs de Mordida, impliqués fortement dans la vie de l’association.

Mordida propose aussi à ses adhérents des “sorties régulières” et en groupe dans les milongas parisiennes pour faire de ce vécu du bal un moment collectif… Les dimensions conviviale et sociale étant des valeurs chères à Mordida, l’association décide de créer ce rendez-vous de manière régulière dans différents endroits de la Capitale et le conçoit comme une véritable flânerie collective dont les pérégrinations pourront être racontées sous forme de récits dans la revue “La morsure déchainée” afin de diffuser et partager les expériences liées à la danse sociale.