Scène artistique

Spectacles

scene_artistique_officiel

Depuis sa création, et grâce à la transversalité de son réseau, Mordida propose ou participe à des spectacles autour du tango argentin (musique et danse). Elle engage aussi des danseurs de tango à se produire pour faire connaître au public cette danse complexe et magique qui se suffit parfois à elle-même.

Performances

performances
Mordida est aussi connue pour sa capacité d’action dans des interventions artistiques “moins traditionnelles”, et son expérience en la matière lui permet de varier ses performances : déambulations de rue, flashs mob, “milongas improvisées” etc… , mobilisant parfois des publics amateurs afin de pouvoir intervenir en grand nombre.

Résidences d’artistes

Grâce à la transversalité de son réseau dans le secteur artistique, Mordida invite régulièrement des artistes en résidence afin de faire connaître leurs talents. Il s’agit aussi de favoriser la rencontre de pratiques artistiques singulières, pour développer des projets communs.

Rencontres et échanges
avec différents univers artistiques

echanges

Grâce à ses nombreuses interventions dans la formation et le travail chorégraphique avec des compagnies de théâtre ou du coaching d’acteurs, Charlotte Hess a permis aussi à Mordida de travailler sur des projets faisant dialoguer plusieurs disciplines artistiques. Ceci a favorisé au fil du temps les échanges avec différents artistes (théâtres, arts plastiques, vidéo).

Voir Festival “Vertige Tango”

Projets artistiques novateurs

novateur_01novateur_02Bénéficiant de membres actifs impliqués professionnellement dans les sciences humaines et sociales ou d’adhérents s’inscrivant dans une démarche d’engagement citoyen, Mordida développe des projets artistiques intégrant une démarche éducative et sociale que le tango permet de mettre en œuvre de façon originale :

• Au niveau de la relation à deux : le rapport homme/femme, le rapport de genre, le jeu de rôles “guideurs”/”guidés”…
Voir aussi Initiation au tango queer.
• Au niveau du groupe : la pratique du tango comme espace d’échanges au delà des langues et des frontières culturelles, créer du commun.
• Au niveau social, le tango comme danse sociale avec le dispositif du bal et les enjeux liés à la socialité.

Bénéficiant de la formation de Charlotte Hess en pratiques somatiques dans le monde du soin et de son expérience, Mordida soutient le développement de projets artistiques avec des publics fragiles ou porteurs d’handicap. Cette orientation répond à un souci éthique d’intégration de tous les publics dans une démarche artistique en tant que telle, valorisant plutôt le processus que le résultat.

Dans cette perspective, Mordida propose des ateliers artistiques de pratiques corporelles, à partir notamment des outils et de la technique du tango argentin, conçus comme autant de laboratoires d’expériences pour ses acteurs.

Voir scène sociale

Pratiques artistiques / Public amateur

amateur

Même si depuis toujours, Mordida est investie sur la scène artistique professionnelle, elle ne cesse de s’engager et de faire le pont entre ses activités artistiques et la pratique amateur.

Voir galerie Spectacles

Ateliers chorégraphiques

La mise en place de nombreux ateliers chorégraphiques a permis à un public amateur de découvrir le travail de la scène, de composition. Ces ateliers chorégraphiques se sont toujours conclus par des spectacles présentés notamment dans le cadre de “La ultima Noche”, soirée clôturant de manière festive la saison de Mordida.

Ateliers artistiques UMPC,
à l’université de Paris VI

Mordida permet aussi aux étudiants de participer aux activités artistiques de l’association avec des danseurs amateurs (création de spectacle, performances). Ceci a donné lieu à plusieurs représentations, dont certaines à l’université, favorisant ainsi la circulation entre la communauté universitaire, Mordida et l’univers artistique.

(Création 2012 : “Tango addict 2”, Université de Jussieu, juin 2012, Théâtre de Montreuil, juillet 2012).

Performances
La richesse de la vie associative de Mordida lui permet d’intégrer des élèves et des danseurs amateurs à des dispositifs singuliers, des performances et d’intervenir ainsi en grand nombre.